Dans le Louron, un déficit abyssal et des projets hypothéquant l’avenir !


Lac de Génos et village de Loudenvielle

« Dans un rapport de 2015 sur « L’avenir des stations de ski des Pyrénées », la Cours des Comptes régionale alertait sur la situation. Exemple avec Peyragudes : 

Le déficit global de la station de Peyragudes estimé sur six ans ne dépasse pas 400 000 euros par an. Un chiffre qui n’inclut pas la fiscalité indirecte bénéficiant aux collectivités et l’activité économique privée induite. Les communes de Font-Romeu (Pyrénées-Orientales) ou Peyragudes affichent une dette supérieure à 20 millions d’euros. »

Depuis les déficits ont explosés ! Ce récent article d’Actu Toulouse résume bien la situation

Et maintenant un nouveau projet de construction d’un Hôtel 4 étoiles, dont le coût de construction sera supporté par le Syndicat Genos-Loudenvielle, cautionné par le SIVAL, donc la Vallée du Louron, sur un terrain cédé par la commune de Loudenvielle. La gestion en sera assurée par une société dont Michel Pélieu est co-gérant : Il n’y aurait pas là, un conflit d’intérêt ?

Un hôtel 4 étoiles, c’est un hôtel de luxe, avec des prestations de luxe et des nuitées au prix fort. Est-ce bien la réalité de notre vallée, qui attire plutôt les familles de classe moyenne ? Et pourquoi le financement de ce projet et donc le risque, seront exclusivement assumés par nos impôts ? Parce qu’aucune société privée n’a souhaité prendre le risque d’investir sur un projet ne reposant sur aucune étude de marché sérieuse !

Nos élus prennent des risques inconsidérés avec des investissements qui sont des paris fous et une fuite en avant irresponsable : Téléporté, salle de sports, allongement de la piste de l’altiport, bâtiment de l’altiport, téleski des Cimes, agrandissement de Balnéa et hôtel 4 étoiles… des investissements supportés par un petit nombre de contribuables, et avec une rentabilité non assurée.

C’est le pari de projets au petit bonheur la chance, dont le risque, si cela tournait au vinaigre,  sera strictement assumé par les impôts de la Vallée !

 

Laissez un commentaire