Développement maitrisé ou fuite en avant ? 1


Le Projet d’ascenseur de Peyresourde

L’étude concernant le projet de téléphérique entre Loudenvielle et la station de ski de Peyresourde vient d’être réalisée par un cabinet spécialisé. Cette étude n’est pas encore consultable à la Mairie, mais d’après les quelques informations glanées, le choix se porterait sur une télécabine (appelée ascenseur valléen ) permettant un plus grand débit que le téléphérique. Plusieurs tracés seraient proposés, le plus probable partirait de la station service de Loudenvielle pour rejoindre le bas de la station de Peyragudes, en cheminant sur les communes de Loudervielle puis de Germ.

Si on ne peut nier l’intérêt de diminution de CO² qu’apporterait un ascenseur valléen évitant aux voitures de monter à la station, on peut tout de même se poser les questions suivantes :

  • Quel type de stationnement pour les véhicules sur la commune de Loudenvielle ?
  • Comment traiter le flux supplémentaire de circulation dans la traversée des villages d’Avajan, de Vielle Louron et de Génos dont l’étroitesse des routes ne favorise pas l’augmentation du trafic ?
  • Pourquoi investir dans la nouvelle route du Pla-Loudic ?
  • Le PLU de Loudervielle ayant été annulé, c’est l’ancien POS qui prévaut et celui-ci ne permet pas la réalisation de l’opération.
  • Et enfin que dire sur l’appel d’air immobilier, que ne manquerait pas de provoquer ce nouvel outil à Loudenvielle.

A ce sujet, il semble que les ambitieux programmes en cours n’aient pas été vendus aussi facilement que prévu. La dernière tranche des Jardins de Balnéa n’a pas été réalisée et le programme de Trescazes prend du retard. Espérons que ces exemples refroidiront les ardeurs des futurs promoteurs ! Questionné dernièrement sur ce sujet, Mr le Maire affirme que les besoins en lit sur la commune de Loudenvielle, on parlait de 5000, ne seraient plus un préalable au projet d’ascenseur, les subventions en cours d’obtention permettraient d’anticiper la rentabilité de l’opération.

Pour en revenir à notre projet de développement, la réalisation du nouvel ascenseur de St Lary qui porterait à 3500 places/Heure les capacités d’accès à la station depuis la vallée, doit certainement inciter nos responsables Louronais à une réponse appropriée afin de préserver les intérêts de Peyragude.

De gros investissements ont été déjà réalisés à Peyragudes, ne serait-il pas judicieux d’en vérifier la pérennisation, car cette course au développement pourrait nous mener loin :

  • Dernièrement, la station de Peyragude ayant massivement investi dans la fabrication de neige de culture et dans trois télésièges débrayables, a obtenu l’hiver 2007/2008 la 2eme place des stations de ski pyrénéennes.
  • En réponse, St Lary vient de réaliser d’importants travaux pour couvrir 30% de ses pistes de neige de culture et a investi 14 millions d’Euros dans une télécabine…

Après la neige de culture, les télésièges et l’ascenseur, dans quels domaines investira-t on, afin de développer toujours plus la fréquentation de nos stations ? Sur l’étude DIANEIGE ci-dessous où le projet télécabine de Peyragudes apparaît, on remarque que le positionnement de Val Louron en tant que station de ski alpin pourrait être remis en question… :

En cette période où se posent de vraies questions sur l’avenir de la planète, plutôt que la poursuite de cette course effrénée au développement, ne serait-il pas préférable d’initier un rapprochement des deux vallées afin de mieux rentabiliser ce qui existe déjà , particulièrement en ce qui concerne le développement des activités touristiques. La probable fusion entre les cantons du Val d’Aure et du Val Louron et son corollaire de partage de subventions, rendrait de toute manière inéluctable ce rapprochement. Je conclue que s’unir pour progresser ensemble me semble profitable à tous !

Le débat est ouvert, ce forum permet à chacun d’exprimer librement ses interrogations et ses idées.


Laissez un commentaire

Commentaire sur “Développement maitrisé ou fuite en avant ?

  • arpalouron Auteur du billet

    1 Message

    Développement maitrisé ou fuite en avant ?
    8 novembre 2009 17:16
    Bonjour, La configuration des lieux et les difficultés d’accès à la station en partant de Loudenvielle n’est pas comparable à celle des stations de St LARY où de Super Bagnière. De plus la station de Piau dont l’accès est long est pourtant une des stations les plus convoitées du secteur. Alors pourquoi un tel projet ? Quel va être son côut et sera t’il supportable par la vallée ? Le prix du ticket ne devant pas être trop cher compte tenu de la facilité d’accès par le réseau routier et du coût déja élèvé d’une journée de ski. A t’on étudié la possibilité de mettre en place des circuits de bus à consommation écologique qui seraient moins onéreux, créeraient plus d’emplois suppléméntaires, permettraient aux habitants des autres villages situés sur la route d’en profiter et offriraient l’avantage de la souplesse en fonction des besoins ?.